Salies-de-Béarn vu par Magali

Magali, salisienne … depuis 25 ans, vous présente Salies-de-Béarn, cité du sel à laquelle elle est très attachée. La découverte qu'elle va vous en faire est fonction de ce qu'elle aime et y apprécie. C’est une présentation très personnelle.

Présentez-nous votre ville ?

Magali Lansalot Quand j’ai des amis qui viennent me voir (souvent !) je ne manque pas de leur montrer les points principaux de la cité.

Je démarre de la place du Bayàa, c’est la place historique de la cité du sel, puisqu’au Moyen Age, on venait puiser à la source à ciel ouvert la précieuse eau salée.

Cette eau salée, n’était pas accessible à tous et tous les jours : en 1587, les salisiens se sont organisés pour en être propriétaires, gérer la ressource et en faire commerce.

Je leur raconte aussi la légende du sanglier, et déjà je leur parle de la fête du sel !!

La place est agréable avec ses maisons médiévales, elle est esthétique. On dit que le plan médiéval de SALIES-DE-BEARN est construit en forme de coquille d’escargot !

J’emprunte la rue des voisins , un petit saut de rue pour montrer l’unique et dernier coulédé (rue du pont mayou), pour aller vers le quartier thermal construit au XIX°S après que le Docteur Nogaret ait testé les vertus médicales de bains d’eaux salées et le que le Docteur Coustalé de Larroque médecin de Napoléon III en fasse “la pub” à la cour impériale !!

Les Thermes de Salies de BéarnJ’aime montrer les magnifiques Thermes qui sont inscrits aux Monuments Historiques et dont l’architecture d’influence mauresque était à la “mode” au XIX°S.

Quand on a le temps, on fait un plouf dans la piscine d’eau salée chauffée à 32°C. J’attends avec impatience l’ouverture de la grotte de sel et du lagon de la mer morte.

J’emmène ensuite mes amis prendre un verre dans le hall du casino. Il faut absolument admirer la verrière qui éclaire l’intérieur de l’établissement. L’hôtel  fait partie des établissements construits  à la fin du XIX°S pour accueillir les belles dames qui venaient prendre les eaux et se reposer à Salies de Béarn.

J’aime beaucoup cet hôtel, restaurant, car l’atmosphère y est particulière. L’esprit peut divaguer et ré inventer cette époque fastueuse. Je raconte l’évolution de l’exploitation du sel avec hier le façonnage du sel (que l’on retrouve au musée du sel) : les porteurs de sameaux déversaient par le coulédé l’eau salée. Celle-ci était acheminée par une canalisation intérieure dans le sous-sol de la maison. On allumait un feu dans la cheminée, on mettait une poêle en plomb au-dessus du feu et on y déversait l’eau salée. Le feu faisait évaporer l’eau. Aujourd’hui le sel est  produit aux Salines dans de grandes poêles à sel à ciel ouvert et pêché chaque jour par une grue avant de sécher naturellement. La fleur de sel elle, est récoltée à l’épuisette.

Du casino je reviens vers le centre-ville en traversant le jardin public, puis  la rue St Vincent, la place Jeanne d’Albret. On revient sur la place du Bayaà : et là vous savez quoi ? : on reprend un verre au Café Le Bayaà !!

Quel est votre coup de coeur dans la cité ?

La Maison LacosteClairement, mon point de vue préféré est la vue depuis le pont de la lune.

Je m’y arrête toujours car pour moi, c’est LA carte postale de Salies : la vue sur les maisons à pilotis, le lit du Saleys, la maison Lacoste (c’est une maison entièrement restaurée par un passionné, Mr Lacoste, artisan à la retraite, depuis plusieurs années). En fond le clocher de l’église qui réhausse la vue. La composition est parfaite !

Je ne me lasse pas de cette vue, toute l’année, quels que soient la lumière et le temps.

Quelles sont vos bonnes adresses ? ...

J’adore aller manger A la Fraich’. C’est un restaurant où on mange des plats de qualité très variés : tant des tartines ou des pizzas que des plats plus élaborés. C’est toujours bien présenté et en plus Jérôme est un excellent oenologue !

J’aime bien aller à l’atelier Katy, artisan d’art tisserand qui tisse devant vos yeux : la soie … et autres matières. Son métier à tisser en bois est impressionnant. Avec quelle dextérité il l’utilise ! Savez-vous que le métier de tisserand est inscrit au patrimoine immatériel de l’UNESCO depuis 2008 comme un métier en voie de disparition ?  
J’aime aussi son côté généreux où il accueille d’autres artisans dans le cadre de sa boutique métier d’art
Pour les “grandes occasions” je m’offre une robe de créateur !  


A quel évènement aimez-vous participer ?

 

La Fête du Sel à Salies-de-BéarnLa FETE du SEL !! C’est le grand rendez-vous pour revoir des salisiens !

La fête du sel se déroule toujours le 2° week end de septembre. Sur deux jours, on retrace les traditions du Moyen Age avec la course des porteurs de sameaux et des herradinettes. Des chars décorés défilent le dimanche après-midi. Pendant 2 jours ce n’est que fête, et retrouvailles !
Comme je vous l’expliquais, le puisage de l’eau était réglementé. Le jour autorisé il fallait en récolter le plus possible, le plus rapidement possible. Les plus forts et les plus rapides étaient récompensés ! Et c’est toujours le cas aujourd’hui : les sameaux sont portés par les hommes, les herrades par des petites filles.
Je joue à la banda, du saxophone. Tous les musiciens reviennent exprès pour jouer à cette occasion
Cet évènement rassemble le plus gros effectif de la banda : les 35 musiciens sont là, alors qu’en moyenne d’habitude on est 20.
La banda joue le samedi pour animer la course de herrades
Le samedi soir on mange entre nous.
Le dimanche matin on est d’attaque pour prendre le petit déjeuner avec les confréries que l’on accompagne ensuite jusqu’à l’église pour la messe en occitan.
On revient sur la place du Bayaà petit déjeuner entre nous et on enchaîne sur l’animation du déjeuner sur la place du Bayaà. Plus de 400 repas sont servis !
A l’issue du déjeuner, vers 16h, c'est officiellement fini pour nous, mais comme on aime ces retrouvailles, on continue de jouer  dans les rues.
A un moment, on pose les instruments et là, nous continuons à faire la fête !
C’est l’évènement qui clôture la saison de la banda. C’est donc un moment très joyeux pour nous.
Pour la petite histoire, dès janvier, je pose mon lundi pour cet évènement (pour récupérer !)
Je pense que si je quitte un jour la banda je reviendrai jouer avec elle à la fête du sel !

Où aimez-vous promener autour de Salies ?

Le Pont EiffelJe suis assez amatrice de calme et de nature,  j’aime bien aller me promener jusqu’au pont de Castagnède  
C’est presque un incontournable de la découverte de Salies !
Je le trouve très beau : c’est un pont type Eiffel qui enjambe le gave d’Oloron….. où on pêche le saumon sauvage ! Il est original car il est couvert.
Les trains y passaient autrefois pour aller à St Palais. Moi j’y vais à pied par la voie verte. Un jour on pourra aller à pied de la Méditerranée à l’océan Atlantique en passant par Salies !
C’est une petite balade très facile de 6 km aller. Le tracé est jalonné de souvenirs ferroviaires et c’est ombragé.
La vue est belle sur le gave : d’un côté on voit les falaises de la Pêne de Mu, de l’autre les champs de maïs et le village d’Escos, adorable.

 

C’est calme …

en un mot pouvez-vous résumer la cité ?

Je dirais que Salies-de-Béarn est une ville - vacances car on y est dépaysé et la vie y est douce.

Merci Magali pour cette découverte de Salies-de-Béarn !

En savoir + sur l'histoire de Salies-de-Béarn