© Serge Lavielle

Se promener sur la voie verte

En mode local c’est encore mieux !

PROMENONS-NOUS SUR LA VOIE VERTE

tant que les voitures n’y sont pas…

Parce que le week-end on ne rêve que d’un lieu à portée de main où enfants et chiens se défouleraient en toute liberté, c’est sur la voie Verte que vous rencontrerez bon nombre d’habitants du Béarn des Gaves.

Que l’on soit assez motivés pour parcourir les 16 kms aller-retour ou simplement à la recherche de quelques minutes de plein air, chacun y trouve son bonheur.

Prise à son départ à Salies-de-Béarn ou en cours de route à Castagnède, Escos, cette voie au beau milieu des champs et forêts, offre un spectacle à chaque fois différent car la nature vit, la nature change. D’une verdure exceptionnelle en été et souvent parfumée de senteurs mentholées, le paysage se teinte d’orangé à l’automne, accentué d’odeurs plus boisées. Ça et là, on distingue un jardin fleuri, un potager, une maison habitée et c’est avec fierté que l’on contemple ces petites choses qui font l’identité de notre territoire (un mur en galet du gave, un toit à coyau, une vieille maison béarnaise, un champ de maïs…).
Même si le silence règne en ces lieux ouverts uniquement aux piétons et vélos, on devine que cette voie a des choses à raconter.

C’est en longeant une ancien garde barrière que notre imaginaire nous dévoile la vie sur cette ancienne ligne de chemin de fer, ces trains à vapeur déversant chaque jour des centaines de voyageurs sur les quais de la gare à Salies. Sur le pont de type Eiffel à Castagnède, enchantés par le spectacle en contrebas de ce gave qui serpente sur tout le territoire, on rêve au passage du fameux train à vapeur qui aurait transporté l’impératrice Eugénie à Salies (vrai ou pas vrai, on se plait à l’imaginer…).

De ce même pont, on ne peut qu’être intrigués par les impressionnantes falaises de la Pêne de Mu. Tellement de légendes et histoires rattachées à ces lieux qu’elles semblent enchantées.
A vélo ou à pieds, tout le monde sait qu’une sortie nature ça creuse. Parcourir la voie verte c’est aussi l’occasion de couper avec la routine et de s’offrir un petit pique-nique au soleil, au bord du gave ou… de se laisser tenter et se faire plaisir en programmant un arrêt à la Belle Auberge de Castagnède car comme tout le monde le sait, on sait bien manger dans le Sud-Ouest!