© Sébastien Arnouts

Monter en haut de la porte Saint‑Antoine à Navarrenx

A tous les amoureux de châteaux et fortifications, passionnés de grands combats, à tous ceux qui recherchent des points de vue exceptionnels, et enfin, à tous ceux qui rêvent de se sentir « grand », rendez-vous à la Porte Saint-Antoine à Navarrenx !

Bien sûr, il y a ces dizaines de marches assez raides à gravir avant d’atteindre le haut des remparts mais, le point de vue ne se mérite-t-il pas ?

Une fois au sommet, c’est un relâchement total qui s’empare de vous, une sensation de légèreté, de dominer le monde. Si aujourd’hui, on profite d’une vue apaisante sur le Gave d’Oloron ondulant à travers forêts, champs et prairies, on replonge facilement dans le passé, quand le but principal des lieux était la vigilance !

L’échauguette ci-contre, tout comme le bastion de la Cloche en face muni de son canon, pourraient témoigner de ces longues heures à scruter l’ennemi tentant de franchir le gave. Le puit de défense sur cette même terrasse, en a vu des visiteurs entrer la cité et pas toujours des plus innocents… Que de tensions, d’agitation du haut de ces remparts pourtant réputés impénétrables et révolutionnaires !

A la vue de ces nombreux pèlerins qui aujourd’hui encore franchissent la porte avant de traverser le pont en direction du Pays Basque, on se demande si le temps ne s’est pas arrêté…

Mais, lorsque le voyage dans le temps se termine, on apprécie encore plus la quiétude des lieux. Un rafting navigant sur le gave, un pêcheur en total communion avec la nature, les pieds dans l’eau, nous rappellent que désormais la nature est reine et qu’on sait profiter de la vie en Béarn des Gaves. Accessibles au public, petits comme grands, pour une simple balade ou un rendez-vous romantique, on se dit que ces remparts ont bien mérité un peu de repos…

fr